Débuter ou s’inspirer

Yin et yang en Dien Chan

Par toutes nos roulettes,
merci yin et merci yang!

Nous souhaitons répondre aux nombreuses questions posées durant l’émission en direct à propos du plan de soin en Dien Chan.
Comme nous constatons que vous êtes nombreux à vous initier à cette incroyable méthode, voici quelques conseils pour débuter. Nous allons vous aider à choisir l’outil multireflex et surtout à savoir quand stimuler yang ou travailler yin les zones réflexes.

Pourquoi des instruments?

On pourrait croire que les doigts suffisent pour stimuler des zones réflexes faciales puisqu’en réflexologie plantaire on pratique des massages manuels.
En Dien Chan, nous n’obtenons pas les mêmes effets. Le fait que le visage soit une surface ayant une amplitude de sensations tellement large, masser les zones avec les doigts limite énormément l’aboutissement du soin.

Si l’on souhaite uniquement pratiquer le bienêtre tout en reconnaissant chaque région du visage à l’aide des schémas de réflexion: les mains suffisent. Mais le contact de la peau du praticien avec celle du patient comporte un autre inconvénient. Nous faisons un transfert énergétique et le massage est uniquement yang puisque les doigts sont chauds.

De surcroit, nous ne pouvons stimuler la microcirculation profonde à moins de gifler notre consultant qui ne reviendra plus jamais.
Voilà pourquoi, quand nous voulons réellement réguler les fonctions organiques, soulager des douleurs et débloquer des nœuds énergétiques, nous avons recours à une stimulation yang ou une gestuelle yin à l’aide d’outils multireflex précis.

Stimulation de points du Dien Chan

Stimulation yang et travail yin

Sans vouloir vous faire un cours en quelques lignes, retenez que la description du trouble est primordiale en Dien Chan.
Prenons l’exemple d’une douleur décrite comme étant aigüe, précise ou chaude. Nous faisons face à une situation yang. Nous choisissons alors un outil à l’effet yin pour compenser; pour rétablir l’équilibre.
Si au contraire, l’affection se présente comme étant sourde, diffuse ou froide, cela nous indique que la douleur est yin.
C’est alors avec un instrument yang que nous allons commencer notre approche.

Comment choisir, si la description n’est pas évidente?

Yin et yang Dien Chan et schéma des organes internes

La théorie ne s’applique pas toujours et surtout quand il s’agit d’une pathologie chronique sans expression douloureuse. Nous avons des Chan’secrets de professionnels pour tester l’état du consultant, mais pour débuter l’idéal est d’expérimenter les deux effets sur la région du corps concernée et de ne retenir que le préféré.

Notre cerveau saura parfaitement analyser les sensations perçues par la peau.
Voilà pourquoi il nous faut toujours suivre le «plan de soin».

Et sa deuxième étape dite «locale» —c’est à dire directement sur l’anatomie impliquée— nous permet de discerner l’effet yin ou yang le plus approprié.
Restons-en là pour l’instant, car ce thème occupe toute une belle partie du module DienChan’pro de formation.
Nous expliquons en détail le plan de soin dans cette vidéo.

Le symptôme est un important indicateur

En Dien Chan, nous n’essayons pas d’assourdir le symptôme comme le ferait un analgésique, mais nous avons l’intention de diriger notre Qi (énergie vitale) vers le blocage. Nous amorçons ainsi notre processus d’autorégulation.

De prime abord, cela peut paraitre hallucinant, mais le fait d’être si proche du cerveau nous offre un très large éventail de possibilités.
C’est de fait une méthode jeune et moderne qui englobe et synthétise de nombreux concepts de médecine occidentale comme des connaissances millénaires.
Voilà pourquoi les fiches de soins que nous proposons sont composées de formules de points·bqc et de zones réflexes qui combinent les différents savoirs médicaux.
Nous vous préconisons donc de débuter en traitant des troubles qui s’expriment par des douleurs localisées.

Vous allez ainsi pouvoir choisir facilement l’outil multireflex le plus pertinent en commençant votre soin sur la partie du corps concernée.

  • Avec un instrument de taille adaptée à la partie du corps à traiter, roulez yin ou yang durant 3 minutes en fonction de la description de la souffrance.
  • Passez ensuite à l’étape faciale avec un instrument de plus petite taille ayant le même effet.

Si vous ne connaissez pas encore les différents schémas de réflexion du Dien Chan, vous pouvez vous guider avec les cartes de soin.
Transformez en zones réflexes les surfaces décrites par chaque point·bqc de la formule proposée.
Si vous possédez l’application Faceasit, utilisez le bouton plus large de la barre du bas pour transformer automatiquement les points·bqc les plus importants (en rouge sur la carte résultante) en zones réflexes révélées en vert.

Notes
Nous appelons «point·bqc» les points fixes de la carte du Dien Chan en opposition aux «points vivants» qui sont des points douloureux non répertoriés, car changeant d’une personne à l’autre et d’une séance à la suivante.
Pour en savoir plus sur l’appli Faceasit, veuillez consulter cet article: http://dienchan.blog/reflexologie-faciale-application-dien-chan

Mais pourquoi ça marche?

N’est-il pas vrai que nous nous frottons quand on se cogne? Et bien à l’instar de ce geste inné, nous pouvons masser de l’intérieur en interpelant le cerveau grâce à nos outils multireflex sur les schémas du Dien Chan.
Nous consolidons ensuite le soin par des formules de points ou des protocoles clé en main ayant fait leurs preuves.

Le fait de combiner la sollicitation locale (sur le corps) avec des stimulations faciales (sur les zones réflexes) et de compléter par une série de points·bqc à l’aide du détecteur permet une prise en charge globale du trouble.
Comme vous pouvez le constater, le Dien Chan ne consiste pas seulement à stimuler des points. De fait, toutes les réflexologies faciales sont des déclinaisons simplifiées du Dien Chan et c’est dommage!

Elles s’inspirent toutes du Dien Chan sans prendre en compte sa dimension multidimensionnelle.
Pourquoi appauvrir une technique si performante? Pour garder le contrôle, ou tout simplement parce que le concept de «multiréflexologie» ne fut pas compris?
Il devient évident que nous devons englober la découverte dans sa globalité pour pouvoir en tirer le maximum.

Les schémas de réflexion sont primordiaux!

Schéma des organes internes

Comme vous venez de le voir, ne se centrer que sur les points est insensé.

Certes, la carte de points fut à l’origine de la découverte, mais ce sont les constellations qui s’enchevêtrent qui ont permis au Pr Bùi Quôc Châu de découvrir tous ces magnifiques schémas de réflexion.
C’est également grâce aux milliers de patients traités dans le centre pour toxicomane puis dans sa clinique de Saigon qu’il dut penser aux outils multireflex pour le corps et le visage.
Et depuis 2002, nous avons vérifié de nombreuses fois l’efficacité de la méthode tout en devenant capables de composer des traitements personnalisés.
Nous proposons également des fiches de soin en points·bqc uniquement. Cela peut vous sembler contradictoire puisque nous insistons sur l’importance des schémas de réflexion.

Jeu de carte de soins en Dien Chan
Jeu de cartes de soins en Dien Chan

Il se trouve que nous ne pouvons pas chaque fois vous mettre à disposition le MiniBook de tous les schémas et un fascicule pédagogique ou une application.
Si vous n’avez pas encore suivi une formation, mais souhaitez vous initier, vous devez apprendre à transformer les traitements proposés en zones réflexes. Nous composons ces diagrammes de soin en combinant expérience et connaissances.

Chaque fiche est une compilation des différents secteurs impliqués provenant de plusieurs schémas et enrichie de points·bqc substantiels.
Chaque diagramme de soin devient alors un excellent outil pour le débutant, mais également une source d’inspiration ou de soutien pour les initiés.

Quels outils multireflex choisir pour commencer?

À la lecture des multiples questions posées, nous avons constaté qu’une large majorité de nos abonnés souhaitaient commencer avec un minimum d’outils accompagnés d’un support didactique consultable aisément.

Nous avions la même demande en Amérique du Nord de la part de nos élèves du Canada et des États-Unis. C’est alors que nous avons confectionné un jeu de cartes de soins, en collaboration avec les membres de notre équipe d’experts du Dien Chan.

Les praticiennes américaines les nomment «Express care cards»  [ce qui se traduit par «Cartes de soins express»], car elles ont le sens du markéting, mais surtout parce qu’elles les trouvent extrêmement pratiques pour toujours les avoir en main!

Sources d’inspirations pour les professionnels, ces cartes sont également fabuleuses pour s’initier en convertissant chaque point·bqc en zone réflexe. 
En ce qui concerne les outils, nous avons choisi la Beauty-brush nº252 et le Détecteur boule yang nº103.

Beauty-brush nº252 & Détecteur boule yang nº103

Le Détecteur miniboule yang nº103

Grâce à sa petite boule de picots qui est en corne naturelle, vous allez pouvoir stimuler de façon yang de nombreuses zones réflexes du visage.
Son autre embout est muni d’une tige en acier inoxydable au bout arrondi que nous appelons «détecteur» de points.
C’est avec cette tige —qui ne pénètre pas la peau— que vous stimulez les points·bqc des formules du Dien Chan.

On utilise le mot «détecteur» pour désigner ce stylet qui nous sert à trouver les points sensibles puis à exercer dessus une pression soutenue de 30 secondes sans jamais abimer l’épiderme.
Le Détecteur miniboule yang nº103 est donc un outil yang très complet qui habilite l’alternance entre zones réflexes et points·bqc proposés par les cartes de soins.

La Beauty-brush nº252

Non seulement pour son effet yin à l’aide du cylindre doré de laiton, mais également pour sa minibrosse de tiges en acier inoxydable.
Avec cette dernière, vous allez pouvoir stimuler les régions du visage ayant la peau fine ou fragile.
En effet, les cernes, le contour des yeux, et même chez certaines personnes le sillon nasogénien sont des secteurs délicats.

Et comme toujours en Dien Chan, nous obtiendrons les meilleurs résultats en nous abstenant d’endommager le tissu cutané.
Sur ces surfaces, nous employons la technique de «pétrissage» afin d’éviter d’érafler le visage. Il s’agit de décrire des demi-cercles ou de douces virgules en soulevant la minibrosse pour éviter de tirer la peau.
Voilà comment en toute simplicité et avec seulement deux outils multireflex vous allez pouvoir débuter en Dien Chan rapidement.

Nous vous avons donc concocté un kit composé de ces deux outils multireflex et avons décidé d’incorporer le jeu de cartes de soins express dans sa jolie enveloppe rose-nacrée.
Nous réduisons ainsi les couts pour que vous puissiez traiter de nombreux troubles communs facilement.

Le recto de chaque carte vous propose le diagramme de soin avec ses points·bqc et des zones colorées pour vous guider dans les instructions du verso.
Voici la liste des protocoles offerts en sachant que chacun d’entre eux va également vous être utile comme base à compléter pour personnaliser votre traitement:
— Lifting du visage
— Inconfort durant la grossesse
— Régulation pour la ménopause
— Soigner l’acné
— Combattre l’épuisement
— Renforcer sa sphère émotionnelle
— Soulager les douleurs aigües
— Traiter les vertiges
— Les maux de tête et la migraine
— Syndrome prémenstruel

Pour résumer

  • Stimuler de manière précise les zones réflexes du visage sans jamais endommager la peau.
  • Notre gestuelle thérapeutique est assortie soit d’un effet yin (dispersant, hydratant, rafraichissant), soit d’une stimulation yang (pour concentrer, sécher ou chauffer) pour ainsi obtenir des résultats rapides et profonds.
  • Il est facile d’adapter le diagramme de soin en transformant les régions signalées par les points·bqc en zones réflexes.
  • Petit à petit, vous apprendrez à personnaliser vos traitements pour les adapter à l’évolution du trouble pris en charge.

Ne ratez pas cette occasion!

Exprimez votre talent, dynamisez votre confiance en vous-même et mettez en pratique votre sensibilité.
Utilisez le bouton de votre choix ci-dessous:

Pour aller plus loin

Le Dien Chan est maintenant considéré comme une des thérapies naturelles des plus rapides et efficaces alors qu’elle n’est découverte par le Pr Bùi Quôc Châu qu’après la guerre du Vietnam à Saigon.
Ces nombreuses évolutions demandent un enseignement sérieux sans jamais l’amputer de ses principes de base. Les échanges entre professionnels et professeurs sont essentiels pour que tous les élèves de l’École Internationale de Multiréflexologie – Dien Chan (EiMDC) puissent profiter des avancées.

Voilà pourquoi vous devez toujours vérifier que le formateur de votre choix ne soit pas isolé, mais qu’il appartienne à une équipe ayant beaucoup d’expérience.
Depuis 2002, notre équipe d’experts du Dien Chan et du Chan❜beauté enseigne et pratique la méthode originelle. Ses publications en plusieurs langues, les applications pour tablette, les vidéos et les articles du blog sont devenus la référence dans tout le monde occidental.
Nous proposons des formations en ligne et présentielles, mais également des ateliers afin que vous puissiez vous initier ou réviser les acquis.

  • Toutes nos dates sont dans l’agenda http://agenda.dienchan.org
  • Abonnez-vous à la chaine www.DienChan.tv pour ne rater aucune vidéo de conseils et nos émissions en direct ou rediffusées.
  • D’autres kits et le catalogue complet des outils multireflex sont dans le www.DienShop.com
  • Pour en savoir plus sur nos activités et nos publications, visitez le site officiel www.DienChan.org et surtout n’hésitez pas à nous poser vos questions!

En vous remerciant pour votre attention,

Dienchannement vôtre,
Hélène Alvanitakis & Patryck Aguilar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *