Traiter la couperose

Également connue sous le nom de rosacée, la couperose se caractérise par un rougeoiement de la partie centrale du visage. Ces araignées vasculaires signalent un problème de microcirculation provoqué en général par un excès de chaleur interne au niveau des pommettes.
Elle peut former des veines variqueuses sur différentes régions faciales et son apparition est favorisée par des émotions intenses, l’abus d’alcool, le café, le tabac et les aliments piquants.
Les expositions exagérées à la radiation solaire, l’usage prolongé de corticoïdes topiques comme un dysfonctionnement du système digestif sont aussi des facteurs aggravants.

Rappelons que le nom de la pathologie ne nous indique que le symptôme visible. Nous devons donc en premier lieu découvrir les pistes à suivre pour obtenir les meilleurs résultats.

Plusieurs causes possibles

| Une mauvaise digestion ne permet pas de profiter pleinement des aliments ingérés et ne favorise pas d’élimination correcte des toxines.
Cette situation peut fatiguer le système hépatique et irriter l’intestin grêle. Leurs fonctions s’emballent et engendrent un surcroit de chaleur qui s’exprime alors sur la peau.

| La couperose peut parfois être l’expression d’un dysfonctionnement cardiaque ou pulmonaire. L’excès d’activités sportives ou certaines émotions intenses sont encore des causes probables.

| L’irritabilité perturbe le système nerveux, mais également l’élément Bois en médecine traditionnelle chinoise. À la longue, les colères enfouies doivent s’exprimer.

Le visage étant le reflet de notre état intérieur, il nous invite à pratiquer le diagnostic facial pour déceler l’origine plausible.


Créer un protocole personnalisé

Comme toujours en Dien Chan, nous profitons de diverses connaissances pour déterminer une prise en charge adaptée à la personne.
Les trois causes énumérées plus haut ne sont pas les seules possibles. Cependant, elles vont nous être utiles pour proposer une approche plus précise.

Mais avant toute chose, et en fonction de l’état général observé, nous commençons le soin avec l’intention de rétablir un équilibre global.

Première étape: l’état général

Voici deux exemples qui nous aident à comprendre qu’un soin sérieux doit prendre en compte notre état général ou celui de qui reçoit le traitement.

La personne peut être contrariée, triste ou au contraire euphorique, etc.
Face à ce type de situation, nous pensons immédiatement au système nerveux.
L’effet tranquillisant est rapidement obtenu avec le Râteau yin nº416 en ratissant durant 5 minutes toute la surface du cuir chevelu.

✚ Nous pouvons alors compléter ce soin antistress en martelant une trentaine de fois chacun des points·bqc suivants: 124· 34· 103· sur le front.

Si le consultant souffre de problèmes digestifs, nous commençons par détecter les zones les plus sensibles que nous indique le schéma des organes internes sur le visage.
Ce même schéma décrit le parcours de l’intestin grêle (élément Feu) qui entoure la bouche.

Organes internes sur le visage
Intestin grêle: zone rouge autour de la bouche

À l’aide d’outils multireflex yins comme le Double minirouleaux nº308, on roule sur les lèvres supérieures et inférieures en même temps. Apposer l’instrument délicatement sur la bouche et réaliser un va-et-vient subtil de 2 minutes.

✚ On complète cette première étape en stimulant avec le même outil la zone réflexe du foie et de la vésicule biliaire. Sur la joue droite à la hauteur de la narine [en vert], ce massage yin d’au moins 2 minutes encourage l’élimination des toxines et renforce le système hépatique.

De nombreuses solutions qui prennent en charge l’état général sont disponibles dans nos applications pour iPad: Faceasit et le magazine interactif du Chan❜beauté.
— Apprenez à élaborer un plan de soin en Dien Chan avec ce dossier: plan.dienchan.org
— Comment procéder en Chan❜beauté dans l’article de ce blog.

Soigner la couperose

Après avoir préparé le terrain en dynamisant notre processus naturel d’autorégulation, nous poursuivons le soin proprement dit.
Reprenons ce que nous dit la médecine occidentale: la plupart des maladies de peau sont liées à des troubles du système nerveux. Parfois, certaines de ces pathologies —comme la rosacée— ont une cause bactériologique quand le microbiote cutané est affaibli.

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) s’intéresse plutôt à l’énergie yang du méridien de Poumon qui, ne circulant pas correctement, accumule de la chaleur stagnante.
Ce Feu intérieur qui reste bloqué perturbe l’élément Métal (gros intestin et poumons) et se manifeste par des rougeurs sur le visage.

Voici donc deux propositions extrêmement complémentaires que nous allons traduire en gestuelle thérapeutique.
Nous parlons de microbiote (donc de système immunitaire), de stress, de Feu, de Yang et l’expression du trouble ressemble bien à une chaleur interne qui veut sortir.

Ces indications nous invitent à choisir
un outil multireflex yin

Pour traiter la couperose, nous avons jusqu’ici obtenu les meilleurs résultats avec le Double minirouleaux yin nº308, en travaillant directement sur les pommettes.
Son manche ergonomique nous permet des va-et-vient légers et agréables. Avec cet instrument, nous calmons le Feu interne congestionné et débloquons les liquides stagnants qui ne participent plus correctement au refroidissement du corps.

✔︎ En ce qui concerne le système nerveux, revenir au paragraphe consacré de la première étape.

La peau, comme les poumons, est partie prenante du système respiratoire.

De plus, nous avons vu plus haut que l’élément Métal (poumon et gros intestin) est impliqué dans les traitements MTC de peau.
Nous avons déjà travaillé la zone réflexe des poumons (les joues) sur le schéma de réflexion des organes internes à l’aide de notre Double minirouleaux yin nº308.

Poursuivons le soin en stimulant maintenant le reflet du gros intestin

Ce même schéma de réflexion nous indique que ce dernier emprunte le sillon nasogénien jusqu’au menton.
À l’aide du gros détecteur de l’outil multireflex nommé la «Comète nº133», nous pratiquons un massage en longeant ce tracé allant du bord de la narine vers la commissure de la bouche.

Travail yin sur les zones réflexes des poumons et du gros intestin

Nous devons donc exercer une cinquantaine de balayages du côté gauche puis du côté droit du visage.
Pour ne jamais endommager la peau, il est toujours préférable de suivre le sillon du haut vers le bas et de rester bien attentif aux réactions; grimaces, plissements des yeux, etc.
Ainsi, nous risquons de rencontrer des points plus sensibles. Ne pas hésiter à les stimuler un peu plus, car le gros détecteur de la Comète est parfaitement adapté à ce type de région faciale. Il permet un massage soutenu sans être douloureux.

En redynamisant le gros intestin, nous venons de revigorer le système immunitaire global et donc également le microbiote.

Prévention et maintien

L’idéal est de conserver un instrument yin dans son sac pour pouvoir «se rouler» de temps en temps durant la journée.

Si le Double minirouleau yin nº308 n’est pas le plus adapté à vos poches, choisissez plutôt la Beauty-brush multireflex nº252.
Son cylindre doré de laiton est lisse et il rafraichit rapidement les zones travaillées. Le marbré de son beau manche en corne naturelle en fait un vrai bijou de santé que l’on peut utiliser en public comme dans l’intimité de son boudoir!

Profitez dès aujourd’hui de la réduction spéciale appliquée à ce kit composé des 3 outils multireflex:
— Le Double minirouleaux yin nº308
— Le Détecteur Comète nº133
— La Beauty-brush nº252


La version ❛voyage❜ du kit

Outils Dien Chan
Le Détecteur Comète º133 et la Beauty-brush º252 › Corne naturelle et métaux haut de gamme.
🌸 De vrais bijous de santé à toujours avec dans son sac!

Informations complémentaires

Retrouve bien plus d’aide sur les troubles veineux dans l’article sur les varicosités.

Nous obtenons également de très bons résultats en Chan❜beauté en cas de:

  • Couperose, rosacée -› calmer le feu interne.
  • Tache brune -› disperser les pigments.
  • Irritation localisée -› améliorer l’hydratation naturelle.
  • Brulures -› apaiser rapidement.
  • Grains de beauté -› drainer les blocages.

Outils multireflex yins

Ils favorisent la microcirculation superficielle de la peau et servent à combler les lignes d’expression.
Nous optons pour un outil multireflex yin quand nous souhaitons: rafraichir, disperser, drainer, dynamiser l’hydratation et soulager les douleurs aigües.

Explorez le catalogue des kits d’outils multireflex pour profiter des nombreux conseils proposés sous forme de fascicules.

— Les experts du Dien Chan —

Le Double minirouleaux yin º308
Pour plus de conseils sur comment utiliser les outils multireflex, abonnez-vous à la chaine www.DienChan.tv

4 Comments on “Traiter la couperose

  1. Bonjour,
    pour traiter la rosacée , il est préférable d’éviter des outils yang sur le visage?
    Et donc, dans ce cas, l’harmonique Yang-yin ne sera pas utilisé?
    Si je poursuis mon hypothèse, est-ce que le reflexodrainage peut dès lors servir à faire remonter les nutriment si utilisé avec la partie yang ?
    Merci pour votre réponse.

    • La Rosacée est en effet une expression très yang. Elle nous parle d’une chaleur interne qui ne circule pas très bien.
      Nous devons donc redonner du mouvement de façon yin; ce qui n’est pas possible avec des massages manuels, des Guasha ou autre intervention.
      C’est grâce à ses minitiges douces de métal que vous pouvez rétablir l’équilibre à l’aide du Double minirouleau yin nº308.
      Des passages sur les pommettes 2 à 3 fois par jour suffisent. Ayez des gestes élégants et légers pour profiter pleinement de l’effet yin de l’outil.
      L’harmonique Yang~yin n’est donc pas recommandée.

      Et si vous souhaitez tout de même pratiquer un Réflexodrainage [https://www.DienChan.zone], c’est mieux de le faire très doux et avec le côté triple détecteur de la Comète nº133.
      La position de ses 3 détecteurs permet des balayages yins; c’est-à-dire rafraichissants et dispersant.

  2. Bonjour,

    Article très intéressant, surtout les images relatives aux organes qui se reflètent sur la visage. Cela m’a apporté une indication concernant la possible cause d’un eczéma qui s’est déclenché en 2015 et qui, depuis, résiste à s’estomper malgré un très profond travail à la fois sur soi, sur l’alimentation, sur l’état global du corps. Ce que j’ai noté, c’est que cet eczéma apparaît sur la visage, au niveau du circuit ORL et sur le cuir chevelu. Avant, j’en avais même sur le front mais je n’en ai plus à ce niveau-là. Aujourd’hui, il se situe au niveau du pourtour du cuir chevelu, sur le cuir chevelu et derrière les oreilles. Il y en a également au niveau du pourtour des oreilles, sur la face avant du visage. A cet endroit, j’ai remarqué qu’avec les années, il avait tendance à tout doucement s’acheminer vers les joues même si c’est très rare. Les éruptions cutanées sont beaucoup moindres qu’avant. La plupart du temps, la peau à ces endroits s’assèche et crée comme de fines croutes puis ça part assez rapidement. Par contre, au niveau du cuir chevelu, il a tendance à s’accompagner de démangeaisons. Cela dépend. L’eczéma sur le cuir chevelu s’était déclenché à mes 19 ans et il y en avait aussi au niveau des sourcils mais pas ailleurs.
    En observant l’une des images, cela me fait penser au poumon, sachant que j’ai également une digestion, depuis toute petite, très très lente, et surtout, difficile (laborieuse). Je ne mange pas épicé, ne bois pas d’alcool, bois un espresso uniquement par jour et je mange majoritairement des légumes à la vapeur douce sans assaisonnement. L’ingestion de fruits a tendance à le déclencher.
    Sauriez-vous me dire quel rouleau utiliser pour venir soutenir le travail des organes et s’il s’agit plus d’un trop-plein de yang? Je pense que c’est le cas même si je suis à des années lumière de ce que j’étais avant et du rythme auquel j’étais soumise. C’est étrange car c’est comme si le corps avait enregistré une réponse donnée, qu’il y avait associé un mécanisme bien particulier et quels que soient les moyens utilisés, certes, les éruptions s’espacent et sont beaucoup moins visibles mais il ne s’estompe pas. Cela reste un mystère.
    Bref, je vous remercie de votre réponse et des infos contenues dans cet article qui même si elles visent une autre pathologie, elles sont riches d’enseignements. Je ne connaissais pas cette approche qui semble intéressante et surtout, respectueuse du corps et de son écologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.