Fibromyalgie en Dien Chan

Fibromyalgie

On considère la fibromyalgie comme étant une maladie chronique qui induit des douleurs un peu partout sur le corps et un épuisement intense. Bien qu’une fatigue profonde et des maux de tête puissent également se manifester, la grande majorité d’entre elles se localisent surtout sur les tissus mous.
Nous faisons face à des souffrances musculosquelettiques généralisées et parfois sur des zones précises ou des articulations.

Il nous est souvent rapporté que les premiers symptômes apparaissent après un incident traumatisant qui aurait provoqué un stress psychologique violent.
Mais d’autres patients décrivent des douleurs qui s’accumulent progressivement au fil du temps sans évènement déclencheur particulier.

Avant d’amorcer un procédé lourd et médicamenteux qui va de toute façon congestionner nos filtres organiques (foie, reins, etc.), cela vaut vraiment la peine de se soulager au quotidien à l’aide d’intervention naturelle et non invasive.

Tout au long de ces années de pratique du Dien Chan, nous avons traité de nombreuses personnes souffrant de fibromyalgie. Notre formateur Javier Felipe qui exerce en Navarre a même beaucoup participé et aidé l’association de malades pâtissant de cette pathologie en décrochant des effets surprenants.

Et comme nous le faisons toujours au sein de l’École Internationale de Multiréflexologie – Dien Chan (EiMDC), il enseigna aux membres du collectif comment poursuivre eux-mêmes les soins pour offrir une prise en charge inégalée sur le long terme.

La plupart des personnes souffrant de fibromyalgie sont des femmes et nous constatons que dans la majorité des cas nous obtenons de meilleurs résultats en traitant de manière yang.
Nous faisons donc face à des douleurs yins; c’est-à-dire: froides, diffuses, lourdes, profondes, sourdes…

Nous allons alors construire un soin yang

Nous allons alors construire un soin yang; qui réchauffe, dynamise, concentre, allège, revigore…

Cela nous invite immédiatement à choisir des outils multireflex aux effets yangs munis de boules de picots et à ordonner nos formules de points·bqc depuis le bas du visage vers le haut.

Le plan de soin

À chaque séance, nous prenons en charge la personne en établissant au préalable une liste des douleurs présentes. Nous devons lui demander de nous citer les cinq plus gênantes en commençant par la plus intense.

Ce type de douleurs diffuses tend à se déplacer, il est donc essentiel de les classer par ordre croissant de souffrance; ce qui fait le plus mal sur le moment en premier.

Il est intéressant de noter cette liste, car nous allons la consulter tout au long du traitement et constater qu’en fait elle n’est pas figée.

Mais avant toute chose, il est important de rappeler à nos chers thérapeutes qu’il faut toujours prendre en charge en premier l’état général de la personne.

Comme nous faisons face à des individus plutôt fatigués par la tension induite par leurs douleurs, il est fortement recommandé de commencer par le protocole antistress.
Très efficace, il vous permet de détendre le système nerveux rapidement afin de préparer le corps à recevoir le soin.

État général

1| Commencez par tranquilliser la personne si vous sentez qu’elle est en situation de stress.

— Ratisser le cuir chevelu depuis le front vers la nuque avec le Râteau yin nº416. Délicatement durant au moins 4 minutes.

— Si vous ne connaissez pas le protocole antistress du Dien Chan, voici sa fiche pratique: https://dienchan.blog/relax

Soin local

2| Le soin local consiste à traiter avec un outil corporel la partie concernée.

— Sur les grandes surfaces, préférez la Double boule yang nº410. Pour des superficies moyennes corporelles ou faciales, on prendra la Double miniboule yang nº307.

— Nous commençons alors le soin en “roulant” localement au moins 4 minutes. La gestuelle doit être agréable et ne pas endommager la peau.
Si vous sentez que la personne est vraiment yin, fatiguée ou ayant un froid interne sévère, assistez les mouvements de l’instrument en les suivant avec un sèche-cheveu. L’air chaud qui accompagne votre action pénètre ainsi en profondeur.

Le soin facial

3| Grâce aux schémas de réflexion du Dien Chan, repérez les zones réflexes de la partie du corps stimulée au préalable.

— D’un geste élégant, réalisez une centaine de va-et-vient sur chaque région avec la petite boule de picots du Ridoki yin-yang nº206.

— Si la surface est plus large, choisissez la Double miniboule yang nº307 pour aller un peu plus vite.

Le dialogue

4| En Dien Chan, nous ne traitons pas longtemps sans prendre de nouvelles de l’avancée du soin.
Nous devons rester en constante communication avec notre patient.

— Déjà après l’étape corporelle, demandez si la douleur a évolué. Contrôlez si elle est toujours présente, amoindrie, ou pire.

— Si le résultat n’est pas satisfaisant, vérifiez que vos gestes soient suffisamment intenses ou que vous ayez bien compris la description énoncée.

— Si au contraire votre soin semble être en bonne voie, refaites faire la liste des douleurs et comparez-la à la première.

Il sera fort intéressant de remarquer l’évolution de l’énumération. Ne soyez pas étonné par le fait que la douleur qui se trouvait en seconde position dans la première liste ait disparu ou reculé.

Vous serez agréablement surpris de constater que certaines douleurs ont perdu de leurs importances.
C’est le signe que tout est lié et que nous faisons face à des blocages des flux énergétiques.

Considérer alors la première douleur de la nouvelle liste et reprendre votre plan de soin à la deuxième étape: le soin local.

Consolidation du soin

5| Après avoir traité deux ou trois douleurs —et ne voulant pas éterniser la séance afin d’éviter un effet contraire—, nous consolidons le soin à l’aide d’une formule conçue pour rééquilibrer les organes internes.

— Munis de votre Petit-marteau yin-yang nº128 (côté gomme = yang), stimulez chaque point·bqc une cinquantaine de fois.

127· 87· 17· 63· 50· 41· 37· 1· 103· 300+

Enrichissez votre formule en rajoutant 2 ou 3 points·bqc concernant les parties du corps que vous avez traité. Rien de plus simple si vous utilisez l’appli Faceasit qui vous proposera rapidement tous les points assignés pour chaque anatomie.

✔︎ Donnez un sens yang à votre formule en respectant l’ordre des points·bqc; depuis le menton vers le front. Le signe ‘+’ accolé au nom du point·bqc veut dire « celui de droite » = yang.

Ne pas hésiter à faire un Réflexodrainage pour aider l’organisme à éliminer les toxines mobilisées.

L’ordonnance

6| Nous devons donner des «devoirs» à faire à la maison. Aidez votre patiente pour choisir l’outil multireflex corporel qu’elle vous achètera. Apprenez-lui à se stimuler elle-même les parties du corps douloureuses chaque fois qu’elle en ressent le besoin.

C’est le meilleur moyen d’ancrer votre soin dans la durée. Cela va vous permettre d’avancer plus vite l’or de la prochaine séance.
Nos bénéficiaires de soins souffrant de fibromyalgie préfèrent pratiquement toujours la Double boule yang nº410. La plupart des douleurs sont corporelles, musculaires et squelettiques. Avec cet outil multireflex, elles ont ainsi la possibilité de se rouler les jambes, les bras et même les épaules.

Pour le dos, il leur faudra trouver une âme généreuse, car l’idéal est de s’étendre sur le ventre pour recevoir le massage le plus confortable.

Le kit «Fibromyalgie» composé du Râteau nº416 pour tranquiliser le système nerveux, de la Double boule yang nº410 pour traiter les parties du corps et le Petit-marteau yin-yang nº128 pour appliquer la formule de points·bqc.

Des liens utiles pour compléter cette proposition de soin

+info sur le yin et le yang en Dien Chan https://outils.DienChan.pro
+info sur le Réflexodrainage https://www.DienChan.zone
+info sur chacun des outils cités https://www.DienShop.com  et aussi des kits combinant plusieurs instruments http://kits.DienShop.com
+info sur les schémas de réflexion http://www.DienChan.ovh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *