Pathologies lourdes, que peut faire le Dien Chan?

Le Dien Chan, comme de nombreuses autres thérapies naturelles, ne prétend pas traiter les pathologies lourdes tel que le cancer.

Nous faisons souvent face à des effets secondaires indésirables qui peuvent ralentir l’efficacité du traitement médicamenteux suivi.

Cependant, nous pouvons faire beaucoup pour aider la procédure médicale. Nous allons nous concentrer sur les contrariétés provoquées par ce dernier et renforcer le système immunitaire.
Nous sommes au fait de ces multiples témoignages de patients nous rapportant que leur séance de “chimio » fut retardée à cause d’un système immunitaire trop faible.

Mais pourquoi?

Je me souviens encore très bien des conversations animées que nous avions le soir avec le Pr Bùi Quôc Châu à propos du cancer.
Il m’expliquait que selon lui, il s’agit d’une maladie yin et qu’il fallait la combattre avec un traitement yang.
Il avait constaté que c’était surtout les classes ouvrières qui souffraient de cancer dans les pays chauds alors qu’en occident c’était plutôt les catégories supérieures.
Il a observé que les travailleurs des contrées tropicales boivent beaucoup trop d’eau glacée et des jus de coco durant toute la journée. En effet, le dur labeur sur les échafaudages les incite à se rafraichir en permanence.
L’eau froide, le jus de coco, l’excès d’air conditionné ont tous un effet très yin sur le corps. Or si nous sommes exténués au moment de recevoir de trop basses températures, le froid nous pénètre et rompt l’équilibre thermique du corps.
À la longue, nous finissons par créer un chaos cellulaire qui est le propre du cancer.

En ce qui concerne la bourgeoisie occidentale, il suppose que c’est dû au fait que nous mangeons trop yin et que nous ingurgitons trop de médicaments inutiles. À ceci se rajoutent le stress qui épuise et la pollution qui fatigue l’énergie des poumons et des reins. Il est exact que les bonnes soupes paysannes ne sont plus à la mode et que les campagnes «anti-gras» ont encouragé une alimentation trop yin et souvent dépourvue de nutriments.

La braise se recouvre d’une enveloppe grisâtre froide; le charbon ardent est yang et la cendre qui l’entoure est yin. L’un n’existe pas sans l’autre et nous devons toujours tendre vers l’équilibre de ces deux forces.

Voilà pourquoi le Dien Chan est capable de nous apporter de grands résultats quand on apprend à bien se servir des effets yins ou yangs en fonction de la situation à laquelle nous faisons face. 
Le Pr Bùi Quôc Châu m’avait ainsi expliqué pourquoi il considérait le cancer comme étant yin. C’est un chaos cellulaire, une dispersion sans cap.

Il recommande donc de s’alimenter de façon yang et de consommer un flan au curcuma frais puisque le jaune d’œuf et ce rhizome sont très yangs.
Le confort du patient est ce qu’il y a de plus important

Nous allons donc prendre en charge tous les symptômes provoqués par les effets secondaires du traitement de la maladie lourde et non pas la pathologie en elle-même.

Dans cet article, intéressons-nous seulement au soin commun à tous les cas de figure: renforcer les défenses.

Proposition de soin en Dien Chan

Notre but consiste à restituer la température interne puisque nous faisons face à des symptômes extrêmement yins:

  • Un système immunitaire affaibli qui manque de vigueur.
  • Des émotions terriblement perturbées.
  • Une multiplication frénétique des cellules malades.
  • Une stagnation de l’énergie vitale.
  • Une chute de l’auto-estime qui peut mener à la dépression.
Nous devons donc dynamiser le corps et remettre en mouvement notre système sanguin et lymphatique.

Or nous savons également que les massages manuels ne sont pas recommandés en présence de métastases.

Voilà pourquoi les stimulations faciales et corporelles du Dien Chan nous sont d’un grand support et sans contrindication.

Ce qui signifie que nous pouvons aussi appliquer le Réflexodrainage puisqu’il ne s’adresse qu’à la représentation réflexologique du système lymphatique sur le visage. [consultez la page dédiée www.DienChan.zone].

Sur le corps et à l’aide de notre Double boule yang nº410:

La Double boule yang nº410 est un outil multireflex yang

Si vous n’avez pas encore d’outils multireflex, voici deux propositions de kit pour les acquérir au meilleur prix. Découvrez-les en cliquant sur leurs noms «Majesté yin» & «Excellence yang»

  • Rouler le dos au moins 3 fois par jour durant 6 minutes, pour redonner du mouvement au sang et faire circuler le Qi (énergie vitale).
  • Nous pouvons utiliser la moxibustion (très yang) en suivant les lignes verticales du dos [3 fois par jour].
  • Rouler également, durant 3 minutes, tous les membres endoloris ou souffrants d’une sensation de froid.
  • Pour les petites parties du corps, nous préférons la Double miniboule yang nº307 qui s’adapte parfaitement aux poignets, aux chevilles, au cou, etc.
La sphère du Détecteur nº101 et les miniboules en corne naturelle de l’outil multireflex nº307.


Nous devons ensuite stimuler sur le visage les points reflets des organes internes.
Une bonne idée consiste à appliquer la «formule yang» du bas vers le haut afin de noter quels sont les points·bqc les plus douloureux.

Cependant, comme nous l’indiquons dans toutes nos formations, il nous faut prendre en compte l’état général de la personne. Il est facile d’imaginer que nous sommes devant quelqu’un d’assez préoccupé, anxieux et angoissé.

Nous allons donc toujours commencer par un ratissage lent de 5 minutes sur le cuir chevelu à l’aide de notre Râteau yin nº416.
Stabilisons notre travail sur le crâne en calmant l’esprit.

À l’aide du Petit-marteau yin-yang nº128, tapotez délicatement les points·bqc 124· 34· et 103·. Une vingtaine de percussions par point suffisent.

Même si le corps souffre de façon yin, le cerveau est souvent trop agité. L’instinct de survie cherche toujours à rétablir l’équilibre. Quelqu’un qui ne se laisse pas mourir n’est pas encore complètement yin!

Ensuite, si nous observons que la personne est tranquillisée, nous pourrions alors appliquer la formule yang: 127· 38· 50· 1· 300+

Mais l’idéal est de l’intensifier avec des points·bqc ayant une intervention plus large.
Nous allons donc l’enrichir avec:

— Le point·bqc 41· pour renforcer les fonctions hépatiques qui nettoient le sang et le 37· pour la rate qui le nourrit.

— Les points·bqc 290·, car ils sont associés au méridien du Triple réchauffeur qui, comme son nom l’indique, à une action sur la régulation thermique du corps.

— Les points·bqc 39· et 64(celui de gauche pour le cardia) vont stimuler l’estomac et revigorer les grands muscles.

— Le point·bqc 17+ va nous permettre de lutter contre la fatigue des surrénales et associé aux points·bqc 7+ et 113+ (ceux de droite pour consolider notre intention yang) qui stimulent le pancréas, nous renforçons également le système immunitaire.

— Nous complétons avec le point·bqc 19· qui est très yang et encourage les mouvements internes comme la sécrétion d’adrénaline.

— Nous finissons alors avec le point·bqc 60(celui de gauche) qui appartient au péricarde. Il va nous aider à faire circuler notre formule dans tout le corps.

Le Détecteur nº101 pour la formule super-yang
Ce qui nous donne une formule encore plus yang:
127· 38· 17+ 113+ 7+ 41· 50· 19· 64- 39· 37· 290· 1· 300+ 60-
Comment personnaliser sa formule grâce à l’appli de Dien Chan nommée Faceasit’clinic

La formule est à appliquer une à deux fois par jour en précisant que la pression avec le Détecteur nº101 doit être soutenue (30 secondes par point) sans jamais endommager l’épiderme.

N’oublions pas de conseiller au malade d’éviter l’acidité alimentaire trop yin et de privilégier les boissons chaudes et yangs telles que le thé noir, le chocolat, etc.

Si vous avez des talents de psychologue, parlez, dialoguez et cherchez à déterrer le sentiment de culpabilité qui reste enfoui.
Bonne chance et courage!

Dienchannement vôtre,
Patryck Aguilar-Cassarà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *